Interview de Soufiane Taoufiq

Pour ce nouveau portrait, nous avons choisi de vous présenter Soufiane TAOUFIQ, Chef de Projet chez Océane Consulting AS.

Soufiane est un consultant aux multiples casquettes, en plus de son activité chez Océane Consulting, il est également chargé d’enseignement à Dauphine et étudiant à la Sorbonne. Nous avons donc voulu en apprendre plus sur lui et ses multiples activités.

 

Soufiane, cela fait maintenant 6 ans que tu es parmi nous, peux-tu nous parler de ton arrivée et de ton parcours chez Océane Consulting ?

 

Je suis né et ai grandi au Maroc. Dès le lycée, j’ai compris que le métier d’ingénieur me permettrait de concevoir des solutions qui répondent à des problématiques d’entreprise et de société de manière générale. J’ai donc commencé par une formation d’Ingénieur d’État en Génie Logiciel.

En 2010, j’obtiens mon diplôme avec mention Bien, et pour monter en compétences, je choisis de passer plusieurs certifications telles que Scrum Master, Product Owner, ITIL, ISTQB, PRINCE2 en Gestion de Projet ou encore un programme accéléré en Stratégie et Audit à l’ESSEC Business School.

Pendant presque deux ans, je travaille en tant qu’interne dans une banque de Casablanca au Maroc. J’y mets en pratique mes compétences en gestion de projet, conception et développement technique. Après cette expérience, j’ai ressenti le besoin de sortir de ma zone de confort en changeant d’entreprise, et même de pays. La France m’apparait comme une évidence.

Durant mes recherches, je rencontre l’équipe RH d’Océane Consulting. Elle me présente alors les valeurs et les typologies de missions de l’entreprise et après quelques entretiens, nous signons ensemble. Pendant les 4 premiers mois, Océane Consulting m’accompagne dans différentes démarches inhérentes à mon installation en France et finance une partie des coûts de mon 1er logement.

Une semaine après mon arrivée chez Océane Consulting, j’ai intégré ma première mission. Dès mes débuts, je travaille en tant qu’Ingénieur études et développement pour la SMABTP, spécialiste de l’assurance de biens et de responsabilités, puis pour la Coface, spécialiste d’assurance pour le commerce extérieur. Un accord signé entre la Coface et BPI France me permet d’intégrer la nouvelle filiale BPI Assurance Export dans laquelle je suis désormais depuis plus d’un an. Cette filiale a été créée spécialement pour l’activité de gestion des garanties publiques et, en une année seulement, j’ai pu évoluer en interne en changeant plusieurs fois de postes.

Durant mes différentes expériences de terrain, je développe de plus en plus le goût du travail en équipe et de la synergie qui en résulte. Compléter mon profil par des compétences en Management m’apparait alors comme nécessaire. En 2016, j’intègre donc Dauphine pour un master 2 en Management des Systèmes d’Information, en parallèle de mon activité professionnelle.

Ce cursus m’a permis d’appréhender dans leur ensemble, les enjeux liés aux SI, et d’avoir la vision globale nécessaire pour accompagner les entreprises dans leurs transformations digitale et organisationnelle.

En juin 2017 j’obtiens mon master 2 Management des SI avec mention Très Bien.

 

Lorsque tu as décidé de venir travailler en France, plusieurs entreprises t’ont fait des propositions, qu’est-ce qui t’a fait choisir Océane Consulting ?

 

J’ai choisi Océane Consulting car dès les entretiens, j’ai eu la sensation d’une proximité entre les managers et les salariés. Au cours des discussions, il est vite ressorti que cette structure soutiendrait mes aspirations d’évolution et la réalisation de mes projets de carrières ambitieux.

Au fil des années, mes premières impressions se sont confirmées. J’ai évolué et ai enrichi mes compétences professionnelles et je continue, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui je suis toujours chez Océane Consulting.

Un accompagnement des salariés dans leur plan de carrière, une définition des objectifs d’évolution et un contact manager/consultant privilégié, sont pour moi les éléments qui constituent l’ADN Océane Consulting. Olivier Pacholak, directeur des opérations d’Océane Consulting AS, sait se rendre disponible pour échanger sur les missions et les projets, tout comme Guilain du Couëdic, CEO d’Océane.

Chez Océane Consulting il n’y a pas d’impression de pyramide hiérarchique, comme celle qui complique parfois les relations et la communication dans d’autres organisations. La taille de la structure permet justement aux managers de rester à l’écoute des salariés et c’est cette dimension humaine que j’apprécie beaucoup dans la société.

Je pense qu’avec Océane Consulting tout peut se concrétiser !

Depuis mon entrée dans l’entreprise, on m’a toujours encouragé à faire des formations et passer des certifications financées par la société. Dans un monde où la seule constante est le changement, la formation continue est devenue une obligation. C’est pour cela que j’essaye de faire ma propre GEPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences), afin de maîtriser les orientations stratégiques de l’écosystème et maintenir un haut niveau d’employabilité.

 

Est-ce que tu peux nous expliquer sur quel type de projet tu travailles actuellement ?

 

Aujourd’hui, je suis toujours en poste chez BPI. J’ai intégré cette compagnie d’assurance internationale en tant que Scrum Master. J’accompagnais les équipes sur les méthodologies agiles et l’amélioration continue pendant toute la phase du transfert SI de Coface à BPI.

Une fois les services ouverts aux clients, j’ai évolué vers le poste d’Incident Manager. Mon rôle était de rétablir le fonctionnement normal des services aussi rapidement que possible afin de réduire au minimum l’impact défavorable sur les utilisateurs. Cela nécessite une organisation à la fois efficiente et efficace pour aider l’équipe à mieux gérer ses capacités, obtenir le meilleur d’elle-même et traiter les incidents dans les plus brefs délais.

Avec mon équipe nous avons mis en place un management visuel basé sur la méthode KANBAN, pour partager un aperçu commun du travail en cours et identifier les points de blocages qui surviennent tout au long du processus.

Depuis, j’ai atteint mes objectifs, je suis désormais Chef de Projet transverse. C’est un poste à responsabilités, où je manage pour le moment une équipe polyvalente de quatre personnes. J’adopte un Management participatif centré sur des résultats qui sont bien définis et partagés à tous. Le but est de sensibiliser et responsabiliser l’équipe pour atteindre ces objectifs et réaliser des projets ambitieux porteurs de valeur. Je gère la totalité des phases projet en partant du cadrage avant-projet jusqu’à la mise en production, tout en continuant de piloter la maintenance évolutive et les phases de garantie. C’est un poste qui me plait énormément, il y a une bonne communication au sein de mon équipe, ouverte, solidaire, pluridisciplinaire tout en étant homogène, c’est une belle aventure humaine.

En parallèle, je continue la préparation de mon MBA Management d’Entreprise à la Sorbonne, afin d’avoir la hauteur de vue indispensable à l’exercice de responsabilités plus élargies, et être force de proposition quant aux orientations stratégiques des entreprises.

C’est un cursus en deux ans où les cours ont lieu tous les vendredis soir et quelques fois les samedis. Si j’ai cette motivation, c’est parce que mon objectif est clair : je veux occuper un poste de Management à responsabilités. Je suis un éternel curieux, j’ai des ambitions que je me donne les moyens d’atteindre.

Depuis le mois de septembre 2017, j’ai également commencé à donner des cours à l’Université Paris Dauphine à des étudiants de Master 2. L’idée d’enseigner m’est venue pendant ma formation, je me suis rendu compte que j’avais une aptitude à vulgariser les concepts complexes et rendre l’information plus accessible à tout type d’audience. M’ayant suivi tout au long de ma formation et connaissant mon profil et mes compétences, les responsables de l’université m’ont tout de suite engagé comme chargé d’enseignement.

J’avoue que le fait d’être consultant, étudiant et enseignant en même temps me donne l’impression de vivre trois vies en parallèle. Toute cette émulation intellectuelle est très stimulante, je trouve ça vraiment agréable.

 

Qu’est-ce que tu enseignes à Dauphine, pourquoi avoir choisi de donner des cours en plus de tes autres activités ?

 

­­­­

Je dispense des cours à trois groupes de Master 2, dont un en formation initiale et les deux autres en formation continue (parcours que j’ai moi-même suivi). J’enseigne la modélisation des systèmes d’information et l’ingénierie des processus. J’aborde ces sujets en commençant par une partie théorique, puis rapidement nous entamons des études de cas et des analyses plus approfondies.

Pour moi enseigner, c’est partager mon savoir et aider des étudiants et des professionnels ayant un objectif en leur faisant bénéficier de mes expériences professionnelles. C’est pour ça qu’en cours, nous étudions des problématiques réelles d’entreprises. Je soumets des cas pratiques sur lesquels les étudiants doivent réfléchir et faire appel à leur esprit critique, pour trouver des solutions concrètes et optimales.

Une partie de mes cours est réalisée sur machines pour aider les étudiants à acquérir des compétences techniques et pratiques. Pendant mes séances, je profite pour évoquer les erreurs à éviter et parler des bonnes pratiques que j’ai acquises au fur et à mesure de mes missions. Mon but est de professionnaliser au maximum les étudiants en leur apportant une vision plus concrète de ce qu’ils étudient et surtout montrer le lien qui existe entre la théorie et la réalité de l’entreprise.

À terme, j’envisage de proposer un module sur la stratégie des systèmes d’information pour apprendre aux étudiants comment les SI peuvent aider une entreprise à maitriser ses coûts tout en améliorant le niveau de service produit, à gagner en efficacité et à s’adapter à un environnement en perpétuelle évolution.

 

En parlant d’avenir, tu as de nouveaux projets en perspective ?

 

À l’heure actuelle, mon objectif est de continuer à monter en compétence en matière de Gestion et Direction de projet. Pour cela, je compte passer la certification PMP – Project Management Professional, qui est mondialement reconnue.

Plus j’avance, et plus j’ai d’opportunités de collaboration avec Océane Consulting en France comme au Maroc. Je pense qu’à partir du moment où l’on montre de l’implication et de la persévérance, Océane Consulting nous offre l’opportunité d’être force de proposition, d’initier des projets à forte valeur ajoutée pour le groupe.

À ce titre, j’ai proposé à Guilain de monter une unité dédiée à la formation sur les Systèmes d’Information et la Gestion de Projet. J’aimerais capitaliser sur les expertises et certifications des consultants d’Océane Consulting pour proposer des formations aux entreprises et aux particuliers. Je suis donc actuellement en train de faire une étude d’opportunité pour étudier la faisabilité de ce projet : le domaine de la formation est très porteur et les professionnels ont de plus en plus besoin de se former en continu.

Concernant le long terme, j’envisage d’aider au Management du groupe, que ce soit en France ou au Maroc. Des idées, j’en ai énormément, il me reste à définir dans quel ordre je dois les mener.

J’ai la conviction que le futur se dessine aujourd’hui et les opportunités se préparent à l’avance. Je continue mon ascension vers un avenir plus radieux tout en savourant le chemin. J’ai la certitude que l’ambition et la rigueur sont des alliées infaillibles au succès.

 

1